Invocations du matin

Les femmes et les hommes musulmans font 5 prières obligatoires par jour. Il s’agit en effet d’un pilier de l’Islam. Mais en parallèle, il ne faut pas oublier de faire des invocations pour se rapprocher davantage de Dieu. Faire des douas (invocations) signifie demander ce dont on a besoin à Allah Azajawel. Selon un hadith, le Prophète ﷺ a dit : « La meilleure adoration est l’invocation » (rapporté par Abdallah Ibn ‘Abbas). Ainsi, entretenez une relation étroite avec notre Seigneur de la meilleure des façons possibles. Le matin, l’après-midi, le soir… il n’y a pas d’heures pour invoquer Allah Subhanahu Wa Ta’ala. Le matin reste tout de même un moment important de la journée pour invoquer. Mais quels dou’as faut-il faire ? Pourquoi ? Nous allons vous en dire plus à ce sujet.

  • L’importance des invocations le matin
  • Invoquer est un moyen de s’adresser directement à Dieu et de Lui faire quelconques demandes. Par exemple, il peut s’agir de pardonner nos péchés, de surmonter les difficultés que nous endurons, de nous rapprocher de Lui, de rester sur le droit chemin… Il est d’ailleurs rapporté dans le Coran que les messagers d’Allah avaient très souvent recours aux douas lors des moments difficiles de leurs vie, mais également dans l’objectif de renforcer leur relation avec Allah Subhanahu Wa Ta’ala. Car rappelons le, invoquer est un acte d’adoration. Augmentez votre foi par le biais de l’invocation. 

    Le Prophète ﷺ a dit: « Il n’y a aucun musulman qui fait une invocation dans laquelle il n’y a ni péché, ni rupture des liens de parenté, sans qu’Allah ne lui donne une de ces 3 choses : soit il exauce tout de suite son invocation, soit il lui retarde l’exaucement pour l’au-delà, soit il le protège d’un mal qui est équivalent » (rapporté par Abou Said Al khoudri (qu’Allah l’agrée)).

    Lorsque l’on se réveille, c’est à Allah que l’on pense directement. Enchainez donc directement avec les invocations. Sachez que le matin, le meilleur moment pour invoquer est compris entre l’aube (salat el subh) et le lever du soleil (chourouk). Vous pouvez réciter ces invocations après votre prière de Subh par exemple. Cependant, il y a certaines que vous pourrez faire à des instants bien précis. Nous allons vous les donner.

    En faisant des douas le matin, vous vous sentirez apaisés et protégés par Allah tout au long de la journée. Elles ne seront que bénéfiques pour vous. Maintenez une régularité et récitez ces invocations avec sincérité tous les jours pour vous assurez une Baraka bi idhni Llah. 

    Vous ne savez ni lire ni parler l’arabe ? Ne vous inquiétez pas, vous pouvez facilement trouver les invocations en français et en version phonétique. Vous avez également la possibilité d’écouter un audio qui récite ces invocations. Cela peut, par exemple, vous aider avec la prononciation. Il existe même des applications à télécharger sur votre téléphone, qui propose une multitude de douas. Sans oublier la Citadelle du musulman qui est un recueil d’invocations à réciter. Livres, audios, applications… Optez pour le support qui vous convient le mieux !

  • Quelles invocations faire le matin ?
  • On vous rappelle qu’il faut toujours dire « Віѕmіllаh аr-rаhmаn аr-rаhіm » (Аu nоm d’Аllаh, Lе Тоut Міѕérісоrdіеuх, Lе Тrèѕ Міѕérісоrdіеuх) avant de commencer une doua.

    Dès qu’il se réveillait, notre prophète Mohammed ﷺ fasait une doua en particulier :

    1) al-hamdou lil-Lahi l-ladhi ‘ahyana ba^dama ‘amatana wa‘ilayhi n-nouchour

    « La louange est à Allah Qui nous a fait revenir à l’état d’éveil après notre sommeil et c’est Lui Qui nous ressuscitera au Jour du jugement. »

     الـحَمْدُ للهِ الَّذِي أَحْيَانَا بَعْدَمَا أَمَاتَنَا وَإِلَيْهِ النُّشُورُ‏


    Quand il se levait du lit, il disait :

    2) Rabbi ghfir warham wahdi lis-sabili l-‘aqwam

    « Seigneur, pardonne, fais miséricorde et guide vers le chemin le plus droit. »

     رَبِّ اغْفِرْ وَارْحَمْ وَاهْدِ لِلسَّبِيلِ الأَقْوَمِ‏


    Lorsqu’il voyait l’aube arriver, il disait :

    3) ‘asbahna wa‘asbaha l-moulkou lil-Lah ; wal-hamdou lil-Lah ; wal-khalqou wal-‘amrou wa l-laylou wan-naharou lil-Lah

    « Nous sommes parvenus au matin et la souveraineté appartient toujours à Allah ; la louange est à Allah ; Il est l’unique créateur, Il ordonne et mérite qu’on lui obéisse, la nuit et le jour appartiennent à Allah. »

    أَصْبَحْنَا وَأَصْبَحَ الـمُلْكُ للهِ وَالـحَمْدُ للهِ وَالـخَلْقُ وَالأَمْرُ وَاللَّيْلُ وَالنَّهَارُ للهِ‏


    Voici d’autres invocations à faire le matin :

    4) Bi-smi-llâhi-lladhî lâ yadurru ma’a-smihi shayun fi-l-ardi wa lâ fi-s-samâi wa huwa-s-Samî’-ul-‘Alîm. (X3)

    « Au nom d’Allah, tel qu’en compagnie de Son Nom rien sur Terre ni au ciel ne peut nuire, Lui l’Audient, l’Omniscient. » (3 fois)

    بِسْمِ اللهِ الَّذِي لاَ يَضُرُّ مَعَ اسْمِهِ شَيْءٌ فِي الأَرْضِ وَ لاَ فِي السَّمَاءِ وَهُوَ السَّمِيعُ العَلِيمُ.

    Sahîh At-Tirmidhî n° 3388


    5) Al hamdu lil lahi l-ladhi ‘afanni fi jasadi wa radda ‘alayya ruhi wa adhina li bidhikrihi 

    « Louange à Dieu qui m’a fait jouir de la santé, a retourné mon âme et m’a permis de penser à Lui. »

    الحَمدُ للهِ الَّذِي عَافَانِي فِي جَسَدِي، وَرَدَّ عَلَيَّ رُوحِي، وَأَذِنَ لِي بِذِكْرِهِ


    6) Allâhumma anta Rabbî, lâ ilâha illâ ant. Khalaqtanî wa ana ‘abduk, wa ana ‘alâ ‘ahdika wa wa’dika mâ stata’t. A’ûdhu bika min sharri mâ sana’t. Abûu laka bi-ni’matika ‘alayya wa abûu bi-dhanbî fa-ghfir lî, fa-innahu lâ yaghfiru-dh-dhunûba illâ ant.

    « Ô Allah ! Tu es mon Seigneur. Il n’y a aucune divinité [digne d’être adorée] en dehors de Toi. Tu m’as créé et je suis Ton serviteur, je me conforme autant que je peux à mon engagement et à ma promesse vis-à-vis de Toi. Je cherche refuge auprès de Toi contre le mal que j’ai commis. Je reconnais Ton bienfait à mon égard et je reconnais mon péché. Pardonne-moi donc, en effet nul autre que Toi ne pardonnes les péchés. »

    اللَّهُمَّ أَنْتَ رَبِّي لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ، خَلَقْتَنِي وَ أَنَا عَبْدُكَ، وَ أَنَا عَلَى عَهْدِكَ وَ وَعْدِكَ مَا اسْتَطَعْتُ، أَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّ مَا صَنَعْتُ، أَبُوءُ لَكَ بِنِعْمَتِكَ عَلَيَّ وَ َأَبُوءُ بِذَنْبِي فَاغْفِرْ لِي فَإِنَّهُ لاَ يَغْفِرُ الذُّنُوبَ إِلاَّ أَنْتَ

    Sahîh Al-Bukhârî n° 5947


    7) Allâhumma innî asaluka-l-‘âfiyata fi-d-duniyâ wa-l-âkhirah. Allâhumma innî asaluka-l-‘afwa wa-l-‘âfiyata fî dînî, wa dunyâya, wa ahlî, wa mâlî. Allâhumma stur ‘awrâtî, wa âmin raw’âtî. Allâhumma hfadhnî min bayni yadayya, wa min khalfî, wa ‘an yamînî, wa ‘an shimâlî, wa min fawqî. Wa a’ûdhu bi-‘adhamatika an ughtâla min tahtî.

    « Ô Allah ! Je te demande le salut dans cette vie et dans l’au-delà. Ô Allah ! Je Te demande le pardon et le salut dans ma religion, ma vie, ma famille et mes biens. Ô Allah ! Cache mes défauts et mets-moi à l’abri de toutes mes craintes. Ô Allah ! Protège-moi par devant, par derrière, sur ma droite, sur ma gauche et au-dessus de moi. Je me mets sous la protection de Ta grandeur pour ne pas être enseveli. »

    اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ العَافِيةَ فِي الدُّنْيَا وَ الآخِرَةِ، اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ العَفْوَ وَ العَافِيةَ فِي دِينِي وَ دُنْيَايَ وَ أَهْلِي وَ مَالِي، اللَّهُمَّ اسْتُرْ عَوْرَاتِي وَ آمِنْ رَوْعَاتِي، اللَّهُمَّ احْفَظْنِي مِنْ بَيْنِ يَدَيَّ وَ مِنْ خَلْفِي وَ عَنْ يَمِينِي وَ عَنْ شِمَالِي، وَ مِنْ فَوْقِي، وَ أَعُوذُ بِعَظَمَتِكَ أَنْ أُغْتَالَ مِنْ تَحْتِي


    8) Yâ Hayyû yâ Qayyûmu bi-rahmatika astaghîth. Aslih lî shanî kullah, wa lâ takilnî ilâ nafsî tarfata ‘ayn.

    « Ô Toi le Vivant, Celui qui n’a besoin de rien et dont toute chose dépend, j’implore secours auprès de Ta miséricorde. Améliore ma situation en tout point et ne me laisse pas à mon propre sort ne serait-ce le temps d’un clin d’œil. »

    يَا حَيُّ يَا قَيُّومُ بِرَحْمَتِكَ أَسْتَغِيثُ، أَصْلِحْ لِي شَأْنِي كُلَّهُ، وَ لاَ تَكِلْنِي إِلَى نَفْسِي طَرْفَةَ عَيْنٍ

    Sahîh At-Targhîb wa-t-Tarhîb n°661.


    9) Allâhumma bika asbahnâ, wa bika amsaynâ, wa bika nahyâ, wa bika namût, wa ilayka-n-nushûr.

    « Ô Allah ! C’est par Toi que nous nous retrouvons au matin et c’est par Toi que nous nous retrouvons au soir. C’est par Toi que nous vivons et c’est par Toi que nous mourons et c’est vers Toi que se fera la Résurrection. »

    اللَّهُمَّ بِكَ أَصْبَحْنَا وَ بِكَ أَمْسَيْنَا، وَ بِكَ نَحْيَا وَ بِكَ نَمُوتُ وَ إِلَيْكَ النُّشُورُ.


    10) Asbahnâ wa asbaha-l-mulku li-llâhi Rabbi-l-‘âlamîn. Allâhumma innî asaluka khayra hâdha-l-yawmi : fat-hahu, wa nasrahu, wa nûrahu, wa barakatahu, wa hudâh. Wa a’ûdhu bika min sharri mâ fîhi wa sharri mâ ba’dah.

    « Nous voilà au matin et la Royauté appartient à Allah, le Seigneur de l’Univers. Ô Allah ! Je Te demande le bien de ce jour : ce qu’il contient comme conquêtes, victoires, lumière, bénédiction et guidée. Je cherche refuge auprès de Toi contre le mal qu’il contient et le mal qui vient après lui. »

    أَصْبَحْنَا وَ أَصْبَحَ المُلْكُ للهِ رَبِّ العَالَمِينَ، اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ خَيْرَ هَذَا اليَوْمِ، فَتْحَهُ، وَ نَصْرَهُ، وَ نُورَهُ وَبَرَكَتَهُ، و َهُدَاهُ، وَ أَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّ مَا فِيهِ وَ شَرِّ مَا بَعْدَهُ.

    Source : Sahîh Al-Jâmi’ n° 352.


    11) Allâhou lâ ilâha illâ houwa-l-hayyou-l-qayyûm. Lâ ta khoudhouhou sinatoun wa lâ nawm, lahou mâ fî s-samâwâti wa mâ fî-l-ard. Man dhâ l-ladhî yashfa’ou ‘indahou illâ bi-idhnihi. Ya’lamou mâ bayna aydîhim wa mâ khalfahoum. Wa lâ youhîtûna bi-shay in min ‘ilmihi illâ bi-mâ shâ a. Wasi’a koursiyyouhou s-samâwâti wa-l-ard. Wa lâ ya ûdouhou hifzuhoumâ, wa houwa-l-‘aliyyou-l-‘azîm.

    « Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même “Al-Qayyum”. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône “Kursiy”, déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »

    اللهُ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لاَ تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلاَ نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلاَّ بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلاَ يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلاَّ بِمَا شَاء وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ وَلاَ يَؤُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ

    Il s’agit d’un verset de la Sourate du Trône qui vous protégera des djinns jusqu’au soir.


    12) Allâhoumma ‘âfinî fî badanî. Allâhoumma ‘âfinî fî sam’î. Allâhoumma ‘âfinî fî basarî. Lâ ilâha illâ anta. Allâhoumma innî a’oûdhou bika mina-l-koufri, wa-l-faqri. Wa a’oûdhou bika min ‘adhâbi-l-qabri. Lâ ilâha illâ ant. (3 fois)

    « Ô Allah, accorde-moi la santé (ou le salut). Ô Allah, accorde la santé à mon ouïe. Ô Allah, accorde la santé à ma vue. Il n’y a de divinité qu’Allah. Ô Allah,je cherche protection auprès de Toi contre la mécréance, la pauvreté et je me mets sous Ta protection contre les tourments de la tombe. Il n’y a pas de divinité sauf Toi. » [3 fois]

    اللَّهُمَّ عَافِنِي فِي بَدَنِي، اللَّهُمَّ عَافِنِي فِي سَمْعِي، اللَّهُمَّ عَافِنِي فِي بَصْرِي، لَا إِلَهَ إِلَّا أَنْتَ، اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوْذُ بِكَ مِنَ الْكُفْرِ، وَالْفَقْرِ، وأَعُوْذُ بِكَ مِنْ عَذَابِ القَبْرِ، لَا إِلَهَ إِلَّا أَنْتَ 

    Source : Abou Dawoud (#5090, 4/324), Ahmed (5/42)


    13) Allâhoumma innî asbahtou ush-hidouka, wa ush-hidou hamalata ‘arshika, wa malâ ikataka, wa jamî’a khalqika, annaka anta l-lâhou, lâ ilâha illâ anta, wahdaka lâ sharîka laka, wa anna mouhammadan [sallallahou ‘alayhi wa sallama] ‘abdouka wa rasoûlouk. (4 fois)

    « Ô Allah, me voici au matin [ou au soir], je Te prends à témoin et je prends à témoins les porteurs de Ton Trône ainsi que Tes anges et toutes tes créatures, que c’est Toi Allah, il n’y a de divinité que Toi, Tu es Seul et sans associé, et que Mohammed est Ton serviteur et Ton messager. [4 fois] »

    اللهم إنِّي أصْبَحْتُ أُشْهِدُكَ، وَ أُشْهِدُ حَمَلَةَ عَرْشِكَ، وَ مَلَائِكَتِكَ، وَ جَمِيْعَ خَلْقِكَ، أنَّكَ أنْتَ اللهُ لَا إلَهَ إلَّا أنْتَ وَحْدَكَ لَا شَرِيْكَ لَكَ، وَ أنَّ مُحَمَّداً عَبْدُكَ وَ رَسُولُكَ

    Source : Abou Dawoud (#5069, 4/317), al-Boukhari dans al-Adab al-moufrad (#1201)


    14) Bismillâhi l-ladhî lâ yadourroû ma’a smihi shay un fi-l ardi wa lâ fi s-samâ i, wa houwa s-sami’-ul-‘alîm. (3 fois) »

    « Au nom d’Allah, nul ne peut nuire en présence de Son nom sur terre et dans le ciel et Il est l’Audient, l’Omniscient. [3 fois] »

    بِسمِ اللهِ الَّذِي لَا يَضُرُّ مَعَ اسْمِهِ شَيءٌ في الأرْضِ وَلَا في السَّمَاءِ وَهـوَ السَّمِيعُ العَلِيمُ

    Source : Abou Dawoud (#5088, #5089, 4/323), at-Tirmidhi (#3388, 5/465)


    15) Yâ hayyû, yâ qayyûmou bi rahmatika astaghîth. Aslih lî sha nî koullahou wa lâ takilnî ilâ nafsî tarfata ‘ayn

    « Ô le Vivant, Celui qui veille éternellement à la bonne marche de toute chose, j’implore secours auprès de Ta miséricorde. Améliore ma situation et ne me laisse pas à mon propre sort ne serait-ce le temps d’un clin d’œil. »

    يَا حَيُّ يَا قَيُّومُ بِرَحْمَتِكَ أَسْتَغِيْثُ، أَصْلِحْ لي شَأْني كُلَّهُ، وَلَا تَكِلْنِي إِلَى نَفْسِي طَرْفَةَ عَيْنٍ

    Source : al-Hakim (1/545)


    Copyright © 2023 Neyssa Shop

    Log in

    Facebook
    Pinterest
    Instagram
    Created with Visual Composer