La naissance en Islam

La naissance d’un enfant dans un foyer musulman est un événement précieux. Comme toutes les étapes dans la vie d’un musulman, celle-ci est régie par certaines règles et rituels, afin d’accueillir au mieux le bébé.

Ces sounnan (rites prophétiques) sont à accomplir pour le bien-être de l’enfant, et il est nécessaire d’invoquer Allah afin qu’Il en fasse un être pieux et en pleine santé. Vous pouvez consulter les invocations du nouveau né.

Parmi ces sounnan, on compte tout d’abord le fait de lui attribuer un beau prénom. Les prénoms préférés d’Allah sont Abd Allah et Abd ar-Rahman (Hadith rapporté par Mouslim).

À la naissance de bébé, on peut lui frotter un bout de datte sur le palet, comme le faisait le Messager d’Allah ﷺ aux nouveaux-nés.

Au 7ème jour de vie de l’enfant, il est préconisé de lui raser les cheveux et de faire don du poids de ceux-ci en argent (Sadaqa) pour les nécessiteux.

Enfin, la sounnah qu’il est primordial de réaliser est la Aqiqa, le sacrifice d’un mouton au nom de bébé ; on vous en dit plus ci-dessous.


La Aqiqa c’est quoi ?

L’arrivée d’un bébé dans la famille est un bienfait immense d’Allah. Ainsi, il est de coutume de Le remercier en sacrifiant une bête; c’est le rituel de la Aqiqa.

Le rituel de la Aqiqa a été instauré par notre noble Prophète ﷺ. Il est d’usage de sacrifier un mouton en l’honneur de son enfant. C’est une Sounnah à suivre pour chaque enfant musulman.

« Il est du droit de chaque nouveau-né d’avoir une ‘Aqiqah en son septième jour où on sacrifie pour lui, lui rase la tête et lui donne un nom. »

Rapporté par al Tirmidhiy et an Nasa’iy

Il est préconisé de réaliser ce sacrifice au 7ème, 14ème ou 21ème jour de vie de l’enfant, mais il n’y a pas de mal à le faire plus tard si l’occasion ne s’est pas présentée avant (certains le font pour leurs enfants des années après leur naissance, d’autre sont des adultes convertis qui la réalise pour eux-mêmes).

Lors de la naissance d’un petit garçon, la sounnah est de sacrifier deux moutons plutôt qu’un. Idéalement, les deux moutons auront environ le même âge.

Concernant la fille, un seul mouton suffit. Le Messager d’Allah ﷺ a dit concernant la Aqiqa: « On sacrifie deux moutons pour le garçon et un pour la fille et il n’y a pas de mal à ce qu’ils soient mâles ou femelles » (Hadith jugé authentique par At-Tirmidhi) .


Pourquoi faire la Aqiqa ?

La Aqiqa permet à l’enfant musulman de débuter sa vie ici-bas de la meilleure des manière; par une bonne action. Il nous incombe de montrer le bon exemple à notre descendance, elle est une Amana (dépôt) qu’Allah nous a confiée. Au même titre qu’invoquer pour son enfant ou l’emmener à la Mosquée, réaliser la Aqiqa est un acte de piété que vous faites en faveur de votre bébé.

Peut-on déléguer le sacrifice de la Aqiqa ?

Les savants musulmans sont unanimes concernant celui qui éprouve des difficultés à sacrifier lui-même. Il peut déléguer son sacrifice à une tierce personne. Cheikh Ibn Al Uthaymin dit à ce propos : “ il n’y a pas de mal à ce qu’une personne sacrifie pour une autre, il est préférable que celui qui sacrifie prononce le nom de la personne l’ayant mandaté, mais si ce n’est pas le cas, alors aucune contrainte.”

L’association Kebchi réalise les Aqiqa pour les musulmans d’Europe et distribue la viande dans des villages en Afrique, à des familles dans des situations de précarité extrême. Les Aqiqa sont filmées et envoyées aux parents afin qu’ils suivent chaque étape du rituel, du sacrifice à la distribution aux plus démunis. C’est un moyen simple et rapide d’accomplir ce rituel. Vous trouverez plus d’informations sur cette association musulmane.

Copyright © 2022 Neyssa Shop

Log in

Facebook
Pinterest
Instagram
Created with Visual Composer